Mercredi 12 octobre 2011 — Dernier ajout jeudi 13 octobre 2011

Qui sommes-nous ? Enregistrer au format PDF

Un mouvement ecclésial

En jan­vier 1990, le Père Thierry de Roucy reçoit, au cours de la réci­ta­tion du cha­pe­let, l’intui­tion de fonder l’œuvre Points-Cœur.

En 2000, Monseigneur Karlic, alors arche­­vê­­que de Paraná et pré­­si­­dent de la confé­­rence épiscopale argen­­tine, reconnait Points-Cœur comme « mou­ve­ment ecclé­sial » en lui confé­­rant le sta­­tut d’asso­­cia­­tion pri­­vée de fidè­­les.

En 2008, le siège de Points-Cœur est trans­féré dans le dio­cèse de Fréjus-Toulon, en France.

Points-Cœur est reconnue par les évêques des dio­cè­ses où l’asso­cia­tion est pré­sente. Elle est également sou­te­nue par le Conseil Pontifical pour les Laïcs à Rome.

Les branches du Mouvement Points-Cœur

Les volon­tai­res Points-Cœur  : laïcs qui s’enga­gent pour 1 an ou 2, à vivre une mis­sion de com­pas­sion auprès des per­son­nes les plus souf­fran­tes à com­men­cer par les enfants.

Les Fraternités Saint Maximilien-Kolbe : laïcs qui vivent du cha­risme dans le monde. Ils sou­hai­tent par­ta­ger le souci mis­sion­naire et la culture de com­pas­sion Points-Cœur.

Les Permanents Points-Cœur : volon­tai­res enga­gés à vie comme laïcs dans le céli­bat pour la mis­sion apos­to­li­que.

L’asso­cia­tion publi­que de clercs « Molokaï » : prê­tres qui vivent leur sacer­doce au ser­vice de la mis­sion de l’œuvre Points-Cœur dans le monde.

La bran­che reli­gieuse :
Les Servantes de la Présence de Dieu : Elle regroupe des femmes dési­reu­ses de vivre du cha­risme de Points-Cœur selon l’état reli­gieux apos­to­li­que.
Membres de la Faternité Saint Maximilien Kolbe, Rome juin 2006 Pauline, volontaire au Point-Cœur de Thaïlande (2008-2010)