Samedi 27 mai 2017

La Paroisse Enregistrer au format PDF

La Maison Paroissiale

3 Augmente en nous la foi
3 Augmente en nous la foi


Paroisse de la Vallée de l’Aisne
7, ter rue du Docteur Moussaud
60350 CUISE LA MOTTE

  • Tél : 03-44-40-63-58
  • Courriel paroisse : paroissevalleeaisne chez outlook.fr

La messe expliquée

La participation active (17)

  • Un des principes directeurs de la réforme liturgique conciliaire fut, à bon droit, la participation active de tout le « peuple de Dieu » à la liturgie. Mais cette notion, après le Concile, a pris un sens restrictif néfaste. On s’est imaginé qu’il n’y avait de participation active que là où il y avait une activité extérieure décelable : parler, chanter, prêcher, animer la messe.
  • Les articles 28 et 30 de la Constitution liturgique qui définissent la participation active peuvent avoir favorisé cette restriction de sens, en insistant longuement sur les actes extérieurs.
  • Néanmoins, on n’y cite aussi le silence comme forme de participation active. Partant de là, posons la question : pourquoi la parole, et non pas aussi l’écoute, l’accueil par le sens et l’esprit, serait-elle, seule, réalisation spirituelle en commun, activité ? Écoutez, accueillir, être ému ne sont-ils pas des activités ? N’a-t ‘on pas ici, en outre, rapetissé l’homme en prétendant qu’il n’est capable de saisir que ce qui est exprimé oralement ? Nous savons pourtant bien aujourd’hui que ce qui apparaît à la surface de la conscience sous une forme rationnelle n’est que la partie émergée d’un iceberg, si on le compare à la totalité de l’homme.
  • Soyons encore plus concrets : il est un fait que beaucoup d’hommes sont plus capables de chanter avec le cœur qu’avec la bouche, et leur cœur chante véritablement lorsqu’ils entendent le chant de ceux à qui il a été donné de chanter aussi avec la bouche, si bien qu’en ces derniers ils chantent en quelque sorte eux-mêmes, et ainsi écoute reconnaissante et chant des chanteurs deviennent ensemble unique louange de Dieu. Faut-il absolument contraindre les uns à chanter alors qu’ils ne peuvent pas, et ainsi rendre muet leur cœur et celui des autres ? Nous ne disons pas cela contre le chant du peuple fidèle dans son ensemble, qui a sa fonction indiscutable dans l’Eglise, mais contre l’exclusivité qui ne se justifie ni par la tradition ni par les choses elles-mêmes.

Pape Benoît XVI

Pierrefonds - St Sulpice Maison Paroissiale - Chapelle St Vincent EgliseAttichy EgliseTroslyBreuil